Portrait de Géraldine Dupré, en charge de la relation client à l’Académie Spinoza

Notre imprésario préférée a été interviewée par le magazine Prima qui a souhaité faire son portrait dans la rubrique “Les jolis hasards du destin” de Camille Perles.

« Mon job ? Aider des dirigeants à distiller du bonheur au travail. Ça paraît naïf, et pourtant, c’est très sérieux ! » La pétillante Géraldine a le souci de l’autre chevillé au corps. Ce métier de conseil, qu’elle a crée et qu’elle aime profondément, n’est pas arrivé par hasard. « Dans mon ancienne vie, je travaillais dans les télécoms, dit-elle. J’y ai été heureuse, même si j’ai fini par faire un burn-out. » Elle en tire les leçons fondatrices de sa nouvelle philosophie. Quelques rencontres décisives et la naissance d’un enfant feront le reste. « Aider les autres… J’ai compris que c’était ça, ma motivation. » Telle une petite fée, elle se faufile dans les équipes et amène les collaborateurs à prendre conscience de leurs talents ? « Chez certains, la révélation peut être spectaculaire ! Comme cette directrice de la communication d’un grand groupe qui, un jour, a chanté sur scène devant tous les salariés. » Les techniques de Géraldine semblent efficaces, puisque l’on arrache aujourd’hui ses interventions. « Je crois que cela fonctionne parce que les gens sentent que je suis sincère.  Et je suis fière des résultats accomplis, voire des miracles obtenus, parfois. »