Financer sa formation professionnelle

Comment financer sa formation professionnelle ?

Cette question est au coeur de notre réflexion dès lors que l’on envisage une reconversion professionnelle, une validation d’acquis ou le développement de compétences.

2019 marque un véritable tournant pour la formation professionnelle. Un certain nombre de solutions de financement subsiste, mais certains changent d’appellation ou renouvellent leurs conditions d’obtention.

Voici la liste des aides disponibles en fonction de la situation du stagiaire : demandeur d’emploi, salarié, fonctionnaire.

  • Pour les salariés :
    • Le compte personnel de formation (CPF)
    • Le plan de développement des compétences (PDC)
    • CPF de transition professionnelle
    • Pro-A

 

  • Pour les fonctionnaires :
    • Le compte personnel de formation (CPF)
    • Le congé de formation professionnelle (CFP)
    • La période de professionnalisation (FPH)
    • La période de professionnalisation (FPE)
    • Le congé de formation – mobilité des fonctionnaires de l’Etat

 

  • Pour les demandeurs d’emploi
    • L’Aide de Retour à l’Emploi (ARE)
    • Le compte personnel de formation (CPF)
    • La Rémunération des formations de pôle emploi (RFPE)
    • L’Action de formation préalable au recrutement (AFPR)
    • La Préparation opérationnelle à l’emploi individuel (POEI)
    • L’Action de formation conventionnée (AFC)
    • L’Aide individuelle à la formation (AIF)
    • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective (POEC)
    • Chèque formation
    • Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
    • Rémunération Fin de Formation (RFF)

Tous ces nouveaux dispositifs en vigueur depuis le 1er janvier 2019 sont détaillées dans le Guide de Transition rédigé par TopFormation : Financer sa formation – Guide de transition – CSP